5@7 CélibaTerre


LES INSCRIPTIONS DE CET ÉVÉNEMENT SE FONT SUR LE SITE DE LA MDD : www.lamdd.org/RSVP


Le 25 mai prochain à 17 h, la Maison du développement durable organise, en collaboration avec Cataléthique et le Bistro Marius, une nouvelle soirée de rencontres sympathiques entre célibataires partageant des valeurs sociales et environnementales.

Comme pour les trois premières éditions, les participants pourront faire connaissance dans un milieu branché et décontracté, au pied d’un mur végétal et d’une baie vitrée de cinq étages. Cette fois, c’est l’exposition Entrelacs lumières,qui présente de spectaculaires œuvres tricotées à partir de matières récupérées, qui servira de toile de fond et de prétexte pour aider à tisser des liens et encourager les rencontres.

« La dernière édition a rassemblé 375 célibataires qui ont manifesté leur intérêt à ce qu’on réitère l’expérience », se réjouit Amélie Ferland, directrice des communications et de la programmation de la Maison du développement durable. « La formule est rafraichissante parce qu’elle diffère des moyens de rencontres populaires actuellement tout en permettant aux participants d’échanger sur des sujets stimulants », poursuit l’instigatrice du concept lancé en 2014. « Pour innover, nous avons invité les gens à partager leurs bonnes idées pour l’animation de la soirée sur les médias sociaux et avons choisies les meilleures », explique-elle.

L’exposition Entrelacs lumières en toile de fond 

Les participants pourront en profiter pour découvrir l’exposition Entrelacs lumières de Sandrine Métriau, un projet unique mettant en vedette la lumière naturelle dansant à travers trois œuvres spectaculaires présentées jusqu’au 30 mai.

Les œuvres, réalisées à partir d’une matière issue d’objets produits en masse (briques de lait et de jus de fruits) ont été conçues avec la technique du tricot, un savoir-faire ancestral. Elles se jouent de la fonction première de l’objet (protéger de la lumière) puisque, tissées en carton et aluminium, elles mêlent visible et invisible, pour diffuser et laisser transparaître la lumière et les couleurs.

En détournant l’objet de son utilité première par une transformation et une esthétisation de sa matière, l’artiste fait un pied de nez à notre société de consommation.



Partenaires de l’événement : Cataléthique, le Bistro Marius, Novae, Planétair, COPTICOM, le Journal Métro et Alcoa, partenaire principal à la programmation.